Actualités

7th Apr, 16 0

1. Les consultations pré-pèlerinage commencent par une série d’examens biologiques. Il s’agit ici de dresser le bilan sanguin des futurs pèlerins. Pour ce faire, les examens demandés sont la Glycémie, la Créatine, l’Urée, les Transaminases, le Groupe sanguin Rhésus et la Numération Formule Sanguine (NFS)

2. Ici le futur pèlerin doit se soumettre à la radiographie pulmonaire afin de se rassurer que ses poumons se portent bien.

3. A cette étape de la consultation, il est demandé au futur pèlerin de faire des vaccins. Parmi ces vaccins, certains sont obligatoires et d’autres fortement recommandés. Les vaccins obligatoires sont au nombre de deux (04) à savoir les vaccins contre la Fièvre Jaune (celui-ci dans le cadre du Règlement Sanitaire International), la Méningite ACYW135 (exigé par le pays d’accueil des pèlerins),le vaccin contre la Grippe et le vaccin dénommé Dultavax (Polio et Tétanos injectable). Quant aux vaccins fortement recommandés, ils sont au nombre de trois (02) notamment le Pneumo 23, le vaccin contre la Fièvre Typhoïde.

 

4. Le futur pèlerin est admis à la visite médicale. Un médecin le reçoit et se charge d’interpréter les résultats des examens réalisés (analyses biologiques et radiographie pulmonaire). S’il arrive qu’une anomalie de santé soit suspectée chez un futur pèlerin, il est en ce moment orienté vers des structures spécialisées pour une prise en charge adaptée. Si le médecin spécialiste découvre que le futur pèlerin souffre d’une maladie qui le rend inapte pour le hadj (toute chose qui est situation rare), alors la commission médicale informe les proches parents du futur pèlerin afin qu’ils prennent leur responsabilité. Dans le cas où les parents décident de faire effectuer le hadj au patient, en ce moment, la commission instruit les parents de le faire accompagner par une personne valide qui l’aidera à faire les rites sur les lieux saints. C’est par exemple le cas des handicapés moteurs et sensoriels qui ont besoin d’un accompagnateur spécial. Précisons que dans le cadre de l’accompagnement, l’accompagnateur doit s’engager vis-à-vis du commissariat du hadj à porter secours et assistance au patient pèlerin. En cas de manquement aux engagements, l’accompagnateur est donc rappelé à l’ordre et mis devant ses responsabilités.

5. Rappelons que les sites de consultation pré-pèlerinage dans le district d’Abidjan sont le siège de l’INHP à Treichville, l’antenne INHP de Yopougon, l’Hôpital Général de Port Bouet, l’Hôpital Félix Houphouët Boigny d’Abobo, l’Antenne INHP d’Abobo (Annexe de SOGEGARE, sis route PK 18 et siège, sis route cimetière) le Centre Antituberculeux d’Adjamé, le Dispensaire Urbain d’Anyama et le District Sanitaire de Cocody.

NB. Pour toute information complémentaire nous joindre au 01-23-73-21.

Par :
Catégorie :

Retour à la liste des articles


0 Commentaires
Copyrights ©2018 : INHP - Powered By AS Consulting