Dossier du mois

17th Feb, 16 0

COU, le Contexte de sa mise place…

Alors que l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a annoncé la fin de la maladie à virus Ebola en Afrique de l’Ouest, le gouvernement ivoirien a décidé de maintenir de l’ensemble des mesures de prévention contre l’épidémie du virus Ebola, en attendant  90 jours marquant la fin définitive de l’épidémie.

Selon l’OMS « Toutes les chaînes de transmission connues d’Ebola en Afrique de l’Ouest ont été stoppées », « Mais le travail n’est pas terminé », les systèmes de surveillance et d’intervention seront essentiels dans les mois à venir, prévient l’organisation.

La réponse à l’épidémie d’Ebola vise à interrompre la chaine de transmission de l’infection afin de contenir la propagation de la maladie. Une réponse effective nécessite l’implication de tous les secteurs de la société et de tous les partenaires, et elle exige une collecte, une gestion et une analyse en temps réel d’une masse importante de données épidémiologiques et opérationnelles au niveau central. Les informations pertinentes produites par le centre des opérations d’urgence permettront de mieux coordonner en temps réel la réponse sur le terrain.

COU, missions et organisation…

Ce centre aura pour mission de mettre en place, un système centralisé de collecte, de gestion, d’analyse des données sur les épidémies, de coordonner en temps réel la réponse et de fournir aux décideurs les données analysées et les informations pertinentes pour la prise de décision.

Plus spécifiquement, Le COU aura pour mission : D’identifier, d’organiser, de déployer et de suivre les ressources en fonction des besoins opérationnels ; de communiquer les informations clés et pertinentes aux instances de décisions nationales, aux partenaires à la prise de décision stratégique nationale ; d’opérationnaliser les décisions stratégiques nationales prises, d’accélérer et coordonner la réponse.

Pour réaliser ces missions le Centre s’appuiera sur 15 sous-commissions à savoir la Coordination, la Défense et sécurité, l’Ethique, la Liaison, la Surveillance épidémiologique, la Sensibilisation, éducation et communication, la Prise en charge clinique, la Prise en charge psychologique, l’Eau hygiène et assainissement, l’Assistance humanitaire, l’Analyse biologique, la Logistique, les Finances, la Planification.

Ces sous commissions sont composées, d’épidémiologistes, d’infectiologues, de psychologues, hygiénistes, d’assistants humanitaires, des spécialistes en laboratoire, des spécialistes de la sécurité, des informaticiens, des gestionnaires de données, des spécialistes en logistique, des financiers etc.

Le suivi régulier des activités du Centre des Opérations d’Urgence ainsi que la supervision de ses acteurs seront réalisés par l’INHP selon les procédures en la matière et en vigueur. Les partenaires techniques impliques (CDC-Atlanta, Agence Française de développement, OMS, etc.) seront également invités à participer aux activités de suivi et de supervision du centre.

COU, composantes et coût d’installation…

La réhabilitation et l’équipement des locaux abritant le COU a démarré en mars 2015 et couvre une superficie de 95m² pour un cout global de 233 888 800 de frs CFA financé par l’Agence Française de Développement (AFD) à travers le contrat Désendettement Développement (CD2/santé) avec L’appuis technique du CDC Atlanta. Le Centre des Opérations d’Urgence comprend un secrétariat, une salle technique et une grande salle de réunion. Le centre est doté d’un data center (comprenant un serveur de dernière génération, un écran KVM, deux unités de sauvegarde de 4 Tera chacune), d’ordinateurs, de quatre grands écrans d’affichage, d’un tableau de projection motorisé, de meubles, d’un système de visioconférence et de téléconférence qui à terme sera connecté au ministère de la santé et de la lutte contre le sida et éventuellement à la primature. Une équipe de 25 personnes  sera chargée de son fonctionnement et assurera la permanence en période d’épidémie.

Précisons que c’est l’Etat de côte d’ivoire avec l’appui financier et technique de ses partenaires que sont l’Agence Française de développement (AFD) et le Centres pour le Contrôle et la Prévention des maladies (CDC Atlanta) qui  a donc installé au sein de l’Institut National d’Hygiène Publique (INHP) ce Centre des Opérations d’Urgence de santé publique dénommé ‘’COU’’.

Par le Pr Dagnan N’Cho Simplice,

NB : La réécriture, le titre et les intertitres du papier sont de la rédaction du site

Par :
Catégorie :

Retour à la liste des articles


0 Commentaires
Poster un commentaire


Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes: <a><br> <strong><b><em><i> <blockquote> <pre> <code> <ul> <ol> <li><del>


CAPTCHA Image
Reload Image


Copyrights ©2018 : INHP - Powered By AS Consulting